Le théâtre, c’est du rock’n roll

Le théâtre, c’est du Rock’n roll.

On peut finir en sueur, avec la voix cassé.

pour dire que la scène réclame qu’on lui sacrifie quelque chose. Une petite souffrance, une légère douleur à y être. de la gesticulation et des courbatures, pourquoi pas.

Un masochisme exhibitionniste.

On peut jouer sans danger, mais…
…si à aucun moment cela n’a frotté, piqué. Alors il a manqué quelque chose.

Guillaume