Jouer le monstre

Après avoir créé un monstre, il est toujours possible de conclure l’exercice en le “dégonflant”, c’est à dire en laissant l’acteur revenir progressivement à son corps naturel.

Mais il est également possible de profiter de cette création de personnage pour la mettre en situation.

à partir de là, tout est possible.

Mais il faut garder à l’esprit que le monstre est un personnage très lourd à porter, épuisant à tenir. Et que quel que soit le jeu ou la scénette proposés, ils ne doivent pas être trop longs.

commencer par une rencontre entre deux monstres, en proposant les épisodes de cette rencontre : la peur de l’autre, puis l’intimidation, ensuite le copinage, et enfin la séparation.

voilà déjà de quoi explorer les rapports entre ces personnages…

Mais ils peuvent aussi avoir des enfants, devoir gérer la mort d’un être cher, avoir faim, froid, devoir voyager…

on peut mettre en jeu deux clans de monstres qui devraient communiquer, “se battre” pour un territoire, un objet particulier, une “monstresse”…

Il n’y a de limite que l’imagination de l’animateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *