Les changements de rythme en marche

exercice en marche, les acteurs doivent investir l’espace.

en occupant l’espace : viser les endroits vides, et donner l’impression au spectateur que la scène est toujours entièrement occupée.

ils font des lignes droites, avec des virages secs. ne surtout pas tourner en rond.

Décider de l’endroit que l’on va atteindre, et s’y rendre. on s’arrête, en choisir un autre, s’y rendre, s’arrêter, etc…

l’animateur, sur cette marche, va impulser des changements de rythmes : “photo”, ralenti, course, canard, en apesanteur, dans l’eau, sol collant, sol glissant… et toutes les consignes de changements de rythmes qu’il peut imaginer…

on peut y ajouter les changements d’états (triste, en colère, joyeux, effrayé…) ou d’atmosphère (coup de chaud (50°), coup de froid (-50°)) …

Bref, c’est très libre, tant que l’acteur respecte l’occupation de l’espace, les lignes droites, et réussit, quelque soit la consigne, à l’investir de jeu.

que sa marche ne soit jamais gratuite, qu’il ne soit jamais en train de se demander ce qu’il fait là.

Même dans sa marche, l’acteur est regardé et le groupe crée une image, un spectacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *